Guillaume CORDUAN

  • 3 mars 2017

Guillaume CORDUAN

Localisation : 6 rue de la tour du Fa, 22120 HILLION

Spécialités :

• Pâté à l’ancienne

• Andouille de campagne

• Saucisse

• Préparations bouchères crues

Labels :

• Blonde d’Aquitaine Label rouge

• Agneau de Poitou-Charentes

• Veau Bretanim

Héritier d’une longue tradition familiale, Guillaume CORDUAN mêle qualité et modernité dans sa boucherie-charcuterie-traiteur d’Hillion

Quel est votre parcours ?

J’ai commencé par des études d’électrotechniques avant de me tourner vers la restauration. Puis je suis revenu vers la boucherie, tradition familiale de père en fils. En plus d’un BEP charcutier-traiteur, j’ai appris le métier auprès des employés de mon père, décédé trop tôt pour qu’il puisse me former.

Comment a évolué votre boucherie ?

En 1950, mon grand-père travaillait au cœur du village, puis dans une maison que mon père a agrandie. Il a ensuite intégré une épicerie, puis ajouté l’activité de traiteur, que je perpétue aujourd’hui. J’ai rénové mes locaux de 160 m2 cette année, en apportant une touche de modernité grâce à une fresque avec des images d’Hillion, qui rappellent le terroir et l’origine des produits.

Comment fidélisez-vous votre clientèle ?

Je privilégie les labels : la Blonde d’Aquitaine, le veau Bretanin ou l’agneau de Poitou-Charentes qui sont des gages de qualité. En 2013, nous avons reçu la médaille d’argent pour le veau Bretanin, récompensant l’engagement débuté par mon père. Je suis également les dernières tendances, en proposant des brochettes, marinades, burgers… Le renouveau est constant, car la clientèle se lasse vite et recherche de nouvelles saveurs.
Nous proposons régulièrement de nouveaux plats cuisinés, qui séduisent surtout les jeunes, comme le hachis Parmentier, les spaghettis bolognaises, les fajitas…

Quel sont vos projets ?

J’aimerais ouvrir une nouvelle boutique, avec un rayon libre-service et un rayon traditionnel, aux côtés d’un boulanger et d’un primeur. Les clients pourraient y manger sur le pouce mes plats du jour, de la rôtisserie, des sandwiches du boulanger… Ce projet répondrait aux modes de consommation modernes : rapides, mais qualitatifs.

Que pensez-vous du Club Sélection Bouchère ?

Les animations dynamisent la boucherie, mais je les adapte au ressenti de mes clients. Les ches recettes fonctionnent bien et les cadeaux sont toujours appréciés par les clients. Je lis également la News chaque trimestre, notamment le dossier métier ou le portrait du boucher, qui peuvent donner de nouvelles idées.

  • 3 mars 2017